The First AvenDgers

Ami entends-tu le vol noir de la 5/1 et ses avenDGERs sur la lande ? Non ? Normal, ses membres sont sûrement dispersés entre l'EII, le musée du souvenir, les TIG et autres piquets d'honneur. "Ah quels braves, direz-vous, dévoués à leur école et à leurs chefs". Que nenni mes amis, la 5/1 a pour principale caractéristique sa capacité passive à encaisser, attirer et amasser tout ce que les ESCC comptent de contraignant et bien peu reluisant.

Barycentre mobile et variable d'ajustement de la LEM, les AvenDGERs, en véritables ornithologues spécialisés dans l'observation du vol majestueux de la bite volante, font preuve d'une abnégation sans faille lorsqu'il s'agit de rester monter les services aux Écoles quand leurs camarades, quittant l'École, à Paris débarquent gaiement.

Quid de leurs faits d'armes? Et bien pour des raisons de sureté nationale, la NSA, la CIA et surtout Nick Fury en gardent jalousement le secret. Peut-être seront-ils un jour déclassifiés et alors vous constaterez le nombre et l'ampleur de perches et autres dégageantes dont ils étaient en fait responsables.

Mais qui sont vraiment les AvenDGERs? Que se cache-t-il derrière l'image publique de cette section méconnue? Rassemblé à la hâte après un brassage hasardeux décidé par nos cadres, il s'agit d'un ensemble hétéroclite d'élèves officiers discrets, voire éteints, de fringants jeunes hommes prêts à croquer la vie à pleine dents, d'un nombre élevé d'Africains parfois peu coopératifs et même d'un Teuton aux tendances totalitaires, le tout formant malgré les différences une bande de joyeux lurons oscillant entre moments de cohabitation tendue et franche camaraderie forgée dans l'enfer et les sueurs froides de la LEM strassico-dgerique.

Bref, la 5/1 c'est un peu la Yougoslavie, mais après la mort de Tito.