La Contradgerilla

Tenter de décrire la 1ère Contra Dgérilla en quelques mots serait un travail vain. Comment dresser le portrait d’une section aussi complète, à l’imagination aussi débordante et aux ressources illimitées, alors qu’il n’existe que 100 000 mots dans la langue française ? Néanmoins, il serait dommage de se priver d’un tel exemple de jeunesse, de panache et de fougue, c’est pourquoi il est de notre devoir de vous en livrer un bref aperçu.

En effet, cette section aux qualités insoupçonnées, s’est offert le luxe de remporter tous les challenges sportifs organisés pas le bataillon et prend quotidiennement une part active dans les activités de la vie de promotion. Faisant preuve d’initiative, elle s’est notamment illustrée dans le déménagement improvisé de certaines infrastructures de la compagnie ou encore dans l’organisation de soirées à thème au centre de loisirs des écoles qu’est L’Ours (390 jours cumulés). Adepte de perches, elle aime voyager et prendre du bon temps à la montagne.

Vous trouverez certains de ces membres en train de pousser de la fonte à la salle, d’autres à taquiner le ballon sur le terrain de rugby, ou encore à chevaucher au grand galop sur les steppes de Pratzen, voire à se dorer la pilule sur la plage en plein milieu des heures de cours … Cette section pluridisciplinaire est donc présente dans toutes les écoles. Toutes ? Non ! Ce petit cartel peuplé d’irréductibles EOA résiste encore et toujours à l’oppression de la pompe. Comme son nom l’indique, la 1ère Contra Dgérilla refuse de se plier à l’autorité tyrannique de l’enseignement académique qui se cache derrière ce nom nauséabond de «DGER »*. Elle s’est d’ailleurs montrée inapprivoisable malgré les multiples tentatives de ses voraces pour la dompter. Cette intrépide section a su faire preuve en toute occasion de ferveur et de volonté.

Par son exemple de bravitude, d’enthousiasme et d’abnégation, à rendu à Saint-Cyr son éclat d’autrefois, et a ainsi hautement mérité la reconnaissance des écoles.

Fermez le ban !

*DGER : Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche